Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

lundi 21 janvier 2008

BHL - une imposture française









le blog du livre : http://www.arenes.fr/livres/page-livre1.php?numero_livre=132&num_page=715

la réponse de Raymond Aron au livre l'"idéologie française".

--> http://www.lexpress.fr/info/
societe/dossier/bhl/dossier.asp
?ida=431219&p=1


Ce que pensait Deleuze de BHL
http://1libertaire.free.fr/Deleuze03.html


http://www.monde-diplomatique.fr/dossiers/bhl/
http://www.monde-diplomatique.fr/documents/bhl/cuisine/

Henri Maler et Patrick Champagne, Une « exclusivité » du Monde : le tourisme de propagande de BHL en Israël, Acrimed, 1er août 2006
http://www.acrimed.org/article2418.html

Patrick Lemaire , Quand BHL menace..., Acrimed, 4 septembre 2004
http://www.acrimed.org/article1739.html



A écouter absolument, ne serait-ce que pour les archives croustillantes d'Halimi : déconfiture de Ferry, désossage d'Elie Cohen etc..








L'homme qui a prononcé l'éloge funèbre de Jean-Luc Lagardère ne supporte pas qu'on lui parle de collusion entre le pouvoir politique et médiatique (je ne vais quand même pas dire intellectuel), - lui qui est si prompt à cataloguer ses détracteurs dans le camp du MAL et à les faire interdire de médias -


Antifrance
envoyé par kroulik


Lire la réponse de Raymond Aron sur le livre l'"idéologie française".

--> http://www.lexpress.fr/info/societe/dossier/bhl/dossier.asp?ida=431219&p=1

extrait :
(..) Allons plus loin: le livre ne se prête guère à une discussion objective, selon le mot consacré dans les universités. II n'apporte aucun fait, aucun document, aucun texte que l'on ne trouve dans les quelques livres dont Bernard-Henri Lévy a tiré, pour l'essentiel, la matière qu'il triture à sa manière. Ce qui lui appartient en propre, c'est une certaine mise en place d'un corpus de mots ou de phrases. Or, cette mise en place est à tel point commandée par le propos de l'auteur que l'on se demande s'il vaut la peine de discuter avec un «philosophe» qui s'arroge le rôle de justicier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Attention, lapin méchant!