Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

lundi 10 mars 2008

Chasse au "raciste"




"Ca pue" comme dit Yassine, en effet... Pas le fromage, ni le gaulois, juste la grosse connerie du "mutin de Panurge"(un poil raciste lui-même, mais il a le droit c'est un "gentil").

La parole à Philippe Murray :


A quand remonte, selon vous, ce basculement qui a vu triompher sur la scène médiatique ceux que vous appelez les « mutins de Panurge » ?

Sans doute du milieu des années 80, quand Mitterrand et ses sbires ont sorti de leur manche SOS Racisme. Je me souviens d'avoir assisté au premier concert de SOS Racisme, je crois que c'était en 1985, sur la place de la Concorde. Je sentais bien que quelque chose d'important se produisait alors, et pas du tout dans le sens où la chose était unanimement chantée. C'est d'ailleurs pour cette raison que je m'étais déplacé. Là aussi, là déjà, il s'agissait d'un oui conçu comme un monde sans non : car il n'y a pas d'antagonisme à l'antiracisme. Qui serait assez écœurant pour se dire raciste ? Même Le Pen tergiverse à ce sujet. La montée en extase, collective et sociale, de l'antiracisme est probablement, en France, le premier phénomène de cette longue série d'évènements modernes, donc sans alternative, sans opposition avouable et même viable, sans contraire, et pour ainsi dire sans ombre, dont il convient de prendre la mesure non pas pour en faire l'histoire mais pour les pousser plus loin, les démesurer afin, encore une fois, de les faire voir. C'est quand s'élabore une « lutte » où le combattant héroïque de la Juste Cause représente 90 % de la population, et où l'adversaire abject se tait et se terre, qu'apparaît dans sa gloire comique et épique cette figure essentielle et totalement inédite de la modernité qu'est le mutin de Panurge.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Attention, lapin méchant!