Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

mercredi 27 août 2008

Club pour artistes à pistonner

Après "l'origine du monde", "le nombril de Paris"... pour être poli.

Un Disneyworld babylonien de l'art contemporain s'érige à présent dans la capitale.

>>http://www.104.fr/

INAUGURATION DU CENTQUATRE
rendez-vous samedi 11 octobre 2008 de 14h30 à 2h pour de grands moments, artistiques et festifs !

le 104 qui contrairement à ce que son nom indique n'est pas le successeur du 122 (One-Two-Two)... Quoique...

D'un coté des trous-du-cul "créateurs" du monde entier, -stakhanovistes du néant, nourris et blanchis comme au kolkhoze - de l'autre des bobo-badauds buvant des expressos-citron comme à L.A. ...

Ne riez pas, ça existe.



Pour que les "dupontlajoie" ne gueulent pas trop, il y a une "maison des petits" qui s'étend sur l'immensité d'un rectangle de 9,5 x 14 mètres... Soit 133m² sur 39000m²... On se fout pas de votre gueule hein, les enfants!
Ouiiiiin!!!!

Des fêtes versaillaises ne manqueront pas d'y être organisées...
Ce "lieu magique" est condamné à être une réussite "magique".



Pensez donc, tous les ingrédients de la doxa sont là:
multiculturel, jeune, branché, festif, commerçant, ludique, pas "prise de tête"...

Ducon et Duconne seront donc au "RDV du 104", je vous le prédis, au garde à vous, le doigt sur la couture du jean troué à 600€, prêts à faire du shopping (de sextoys à "tirage limité"?), trouvant ça "géniâââl" et tellement "drôle et décalé", contemplant les artisans du rien comme on contemple les mystères de la création... Faisant chauffer la CB comme chez Mickey.


Au fait, combien coûte cette nef du progrès?
Allez, un peu de magie...
Abracadabri...
Contribuable...
Tourne-toi...
Merci.

102 millions d’euros

Et simplement en subventions de fonctionnement:

4 462 500 € (SOURCE)

Christophe Girard, chargé de la culture à la mairie de Paris, incapable de reconnaitre un morceau de musique classique chez JF Zygel mais grand amateur de mobiles en tôles rouillées ou de sculptures en merde de poule, va bientôt inaugurer ces édicules...


Comment veux-tu... Comment veux-tu que je...



1 commentaire:

  1. J'ai appris dernièrement que la CIA a alloué, dans les années 70, des sommes colossales pour ouvrir des galeries d'art contemporain à New York et dans l'ensemble des capitales européennes. Cette histoire fut dévoilée lorsque la CIA a été sur la sellette suite à l'affaire des commandos de la mort au Nicaragua, sous Reagan, il me semble. Le but ?
    Voici, mon hypothèse : faire la promotion d'un système de pensée irrationnelle chez la bourgeoisie moyenne, car l'art contemporain touche peu le prolétariat.

    RépondreSupprimer

Attention, lapin méchant!