Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

vendredi 12 septembre 2008

La "civilisation" en marche

Marrant d'exhumer de vieux manuels marketoche des années 90...

Voyons voir:

Alain Ollivier, Renaud de Maricourt, Pratique du marketing en Afrique, collection Universités francophones UREF, édition EDICEF/AUPELF, 1990, Paris.

Ils décrivent la place capitale du marketing au sein de nos pays à idéologie libérale, ou le marketing est devenu un des moteur principal de l’activité économique.
...Et le principal outil doctrinal de formation des petits soldats du libéralisme.
Les grouillots du système ne lisent pas Adam Smith, mais des manuels de marketing.

Bref, nos compères embrayent sur le rôle civilisateur du marketing en Afrique:

(...) le marketing joue un rôle moteur dans le développement en stimulant les besoins des consommateurs, ou en les orientant vers des besoins nouveaux plus performants, plus attrayants ou plus variés. Pour satisfaire ces besoins accrus, ils doivent accroître leurs ressources en travaillant plus et en améliorant leur productivité ; ainsi sont-ils incités à secouer leur paralysante apathie, car ils reprennent l’espoir d’améliorer leur condition.
Ibid., p.33


Haaa, que de magie et de bienfaits!
Le bonheur de se crever la paillasse pour avoir le dernier zizigougou à la mode de chez nous...


La joie se répand peu à peu sur le monde...
Sentez-vous la frustration intense de milliards d'individus?
Frustration laborieusement obtenue grâce aux techniques des marketeux qui n'ont qu'une obsession: nous faire honte.

Retournons en Afrique:
Le népotisme, l’absence de sens éthique et la corruption généralisée sont, on l’a souvent remarqué, une des caractéristique les plus constantes et une des plaies des pays africains et s’expliquent par la dureté de la lutte pour la survie. Le marketing est fondé sur le respect des consommateurs ; celui-ci passe par l’élimination des produits frelatés ou de qualité douteuse, par la recherche constante de l’amélioration des produits, du service et du rapport qualité / prix, et par la prise en compte de la nécessité à long terme d’une bonne image fondée sur la confiance. L’honnêteté commerciale et la rigueur, à partir du moment où l’on constate qu’elles sont payantes en terme d’image et de fidélité dans le relations d’affaires, font peu à peu tache d’huile dans d’autres domaines, et contribuent notablement à l’instauration d’un environnement propice au développement.
Ibid., p.33


C'est-y pas un beau laïus idéologique ça? Les lendemains qui chantent, la pureté des sentiments, la tornade blanche! On se croirait dans un opéra de la présidente Mao.

Ils détaillent finalement ce qui dans la " nature " des noirs les rend peu aptes à se soumettre au marketing (ces sauvages!) :
L’importance du contact humain, de la relation personnelle, de l’affectivité [qui] l’emporte sur la rationalité : les salutations sans fin, la palabre, le marchandage, le goût des cadeaux, le sens de l’hospitalité [...]
Ibid., p.35

Un humour qui exprime une réaction narquoise à la vie : auto-dérision, sublimation ludique réponse par le rire aux souffrance et difficultés d’une vie qui ne vaut rien
Ibid., p.35

Une relation au travail différente : " le travail du blanc n’en finit jamais comme Bourgoin le note malicieusement (...)
Ibid., p.35


Que de défauts, que de défauts...
Cible marketing en vue: identité à détruire, feu!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Attention, lapin méchant!