Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

vendredi 26 septembre 2008

On boutera Céline jusque dans les chiottes!

Sur la porte des chiottes de la médiathèque de Strasbourg, un enculturé avait cru bon de "rendre hommage" à celui qui trempait souvent sa plume dans le caca fumant pour portraiturer les ténias qu'il avait dans son cul.

Je vous laisse en plan et mes comics… Vite, mes oignons, que je vous retrouve ! Par ici, Mesdames et MESSIEURS… Encore deux mille pages au moins !
C'était encore trop pour les vigilants de la mairie de Strasbourg qui ont fait poncer la porte des cabinets.
Seulement, z'ont pas utilisé un papier de verre au grain assez fin, paraît qu'il reste encore des traces!
Comme un slip sale sous un beau costume... source

Si jamais ils se décident à re-citer Céline... Qu'ils accrochent ça au fronton de leur pompe à culture:


Il existe certains coins comme ça dans les villes, si stupidement laids qu'on y est presque toujours seul.
Le voyage

4 commentaires:

  1. Je découvre ce blog (honte à moi), d'habitude je ne suis pas commentateur, considérant que ce sont les "enragés" qui s'étalent en commentaires...mais finalement ce blog me pousse à sortir de mon silence pour simplement dire 1) Je me marre. 2) continuez, l'époque en a furieusement besoin !!!

    RépondreSupprimer
  2. Kroulik, avec la gauche strasbourgeoise, on est nombreux à devenir aussi affreusement réac, murayophiles et contempteurs du Néant, ici...

    d'ailleurs c'est pas pour rien que la base arrière de Causeur.fr se situe à Strasbourg...

    Territoire de lutte entre le monde historique (la cathédrale fâchiste - cf. le blog de la droite strasbourgeoise) et l'anti-monde post- ou anhistoriques :
    - des fonctionnaires européïens (oui, péïens) dans leur tour de Babel en carton, aux confins du quartier riche
    - des dômes en verre à 20millions d'euros qui cachent les façades de monuments historiques, de la lèpre contempourienne qui sature l'espace public (bref le vandalisme de superposition à l'échelle d'une ville entière)
    - des spectacles d'été complètement débiles entrant dans le cadre de l'opération "Présidence français de l'UE", où un débile vitupère le catéchisme du dernier des hommes, puis laisse une chanteuse ratée entonner la version française et euronunuche (comme la chanson de l'euro) de "Imagine" de Lennon
    - prochainement sur vos écrans : Strasbourg capitale des Forces du Bien, avec le sommet-anniversaire des 60 ans de l'OTAN en avril 2008 (en pleine croi... guerre contre l'Iran ce serait fun : Strasbourg capitale de la Paix et de Tolérance-sauf-envers-l'intolérance)

    Bref Strasbourg c'est la capitale du Néant, située au milieu de partout, capitale de tous les lieux communs sacrés visités par les pélerins du Vide, du "projet européen" à l'"héritage humaniste rhénan", de l'"amitié franco-allemande" aux "valeurs démocratiques représentées par le Conseil de l'Europe" (celui qui invente de nouveaux délits d'opinion), de l'"idéal de tolérance" à l'"ouverture à l'autre". Strasbourg c'est le Stalingrad de la guerre entre l'humain et le post-humain.

    RépondreSupprimer
  3. pauvre loque pour parler de cette maniere tu dois etre minable j'espere de tout coeur que tu boutera ta connerie

    RépondreSupprimer
  4. Ah, enfin un post intelligent!
    Il y avait longtemps... Entre ici Jean Douille!

    RépondreSupprimer

Attention, lapin méchant!