Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

mercredi 1 octobre 2008

Je découvre l'Autre, aujourd'hui: "la chicotte"

Une piste pour l'éducation nationale?

" La chicotte, c’est une planchette, un morceau de bois que j’utilise pour me faire obéir. Avec la chicotte, l’Africain comprend vite. C’est une sorte de remède qui permet de mettre les enfants au pas, par exemple quand ils ne veulent pas travailler. Avec ça, ils savent que s’ils ne travaillent pas, ça va chicotter."

"Comme beaucoup d’enfants, j’ai eu droit à la chicotte, surtout à l’école. "

" La chicotte pour moi, c’est le palmatoire, un espèce de fouet qui sert à frapper. La chicotte a fait partie de ma vie quotidienne, à l’école (internat), à la maison. C’est surtout à l’école que j’ai été le plus chicotté. C’était tout le temps ; ça pouvait tomber à tout moment dès lors que tu ne te tenais pas tranquille. A la fin, c’était devenu presque comme un jeux entre nous. Quand quelqu’un avait fait une bêtise, on savait qu’il allait y avoir droit, on se mettait à chanter (il se dandine de gauche à droite, ndlr) ‘la danse de la chicotte’ devant lui."

"La chicotte, c’est la ceinture ou la languette faite à base de pneus. Je me souviens en particulier, une fois en classe pendant une dictée, le maître tapait avec cette languette chaque élève qui faisait une faute sur la dictée. Ça m’a marqué. Souvent, il l’utilisait pour punir les élèves perturbateurs. Après c’était devenu comme une sorte de jeux entre eux, l’élève provoquait le maître pour qu’il le tape et quand c’était le cas, il ne manifestait aucune réaction pour montrer à l’autre que ça n’avait aucun effet sur lui."

"La chicotte est définie généralement en Afrique comme un instrument servant à infliger des punitions corporelles aux enfants turbulents. Pour beaucoup d’Africains, ces « petites corrections » sont utiles dans l’éducation des enfants, à condition que cela reste exceptionnel."

"La chicotte, c’est une lanière utilisée pour éduquer, corriger les enfants, les obliger à obtempérer et obéir. "

"Dans mon cas personnel, il s’agissait des chaussures mais c’était des punitions méritées. Ce n’est pas une expérience traumatisante pour moi, d’ailleurs je pense que pour une Africaine je n’ai pas été assez tapée étant donnée toutes les bêtises que j’ai pu faire."

" La chicotte est pour moi un instrument disciplinaire qui sert à se faire obéir facilement de ses enfants, pour avoir plus d’autorité. En ce qui me concerne, je n’ai pas d’objet précis, c’est tout ce que je trouve, ça peut-être n’importe quoi, une chaussure ou un chausson, peu importe. Je prends tout ce que je trouve à côté de moi. Souvent je ne vais pas jusqu’au bout, c’est juste pour faire peur. On doit chicotter dans un but éducatif, la chicotte doit donc rester exceptionnelle."


http://www.afrik.com/article9437.html

5 commentaires:

  1. Je ne connais pas l'origine du mots "Chicotte" mais dans mon pays d'origine, le Portugal, il y a aussi cette expression : "Chiquot" décrit généralement une ceinture dont la fonction est de fouetter : "Um chiquot" et on parle de "Chiquotada" pour exprimer une action de chicotter.

    Soit le mot viens du Portugais et il a été repris par les africains lors de la colonisation. Soit c'est un mot Africain qui a été repris par les portugais.

    RépondreSupprimer
  2. Voici le lien Chicote du WIKI portugais :

    http://pt.wikipedia.org/wiki/Chicote

    RépondreSupprimer
  3. en français chicot et chicoter existent aussi:

    http://www.cnrtl.fr/definition/chicot

    ça fait froid dans le dos:

    Chicoter, verbe trans. Couper en sorte de laisser un chicot, déchiqueter. Deux Arabes s'apprêtaient à vous chicoter le cou (A. Dumas père, Le Comte de Morcerf, 1851, I, p. 8). On lui chicota la gorge (...) pour lui faire rendre enfin sa pauvre âme (J. de La Varende, Anne d'Autriche, 1938, p. 231). − 1res attest. 1611 chiquoter « couper avec un couteau » (Cotgr.); xviie s. chicoter « déchiqueter » (Mme de Motteville ds Lar. Lang. fr.), attest. isolées; repris au xixe s. 1851 chicoter le cou (A. Dumas père, op. cit.); de chicot, dés. -er.

    RépondreSupprimer
  4. y a d'la chicotte dans les maisons...j'me suis fait chicotté,tu vas t'faire chicotter.
    la tête est dure après la chicotte.
    ramène tes frères sans gigotage, maintenant c'est chic(h)ottage.
    _____

    ch'suis Chicotté.

    RépondreSupprimer
  5. ...il va bientôt arriver, l'ami Chicotté.

    RépondreSupprimer

Attention, lapin méchant!