Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

vendredi 17 octobre 2008

Une synthèse de la dinguerie ambiante


Maître de conférences à l’IUFM d’Orléans, Louis-Georges Tin a 34 ans et deux drapeaux. Le premier est le combat contre les discriminations ethniques : il est le porte-parole du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires). Le deuxième est la lutte contre l’homophobie : il est le fondateur de la Journée mondiale contre l’homophobie. Il publie aujourd’hui L’invention de la culture hétérosexuelle (Ed. Autrement), un essai dans lequel il pose cette question originale : pourquoi certains individus sont-ils attirés par les personnes du sexe opposé ?
QUI DIT MIEUX!!!

Ce Mr veut faire passer un paradoxe sorti de son cerveau fécond (en un seul mot) pour un paradoxe universel qui poserait problème à l'humanité...
Il cherche à faire passer l'hétérosexualité pour un "accident" et la famille pour un caprice de l'histoire.
L'entretien commence fort : l'attirance pour le sexe opposé serait une énigme scientifique... On laissera aux scientifiques le soin de lui répondre.
Puis il s'amuse à confondre l'apparition de l'amour courtois avec le modèle hétérosexuel, ce qui n'a rien à voir. Ce normalien oublie que la courtoisie était toute littéraire et réservée à une élite de cours. Martin le croquant ne s'est pas mis au 12ème-13ème siècle à déclamer des poèmes à sa dame, pas plus qu'avant il n'en déclamait à son voisin Dupont!!! Et puis il devrait savoir que la courtoisie est avant tout une affaire de chasteté... Enfin, on ne va pas trop lui en demander.

Confusion mentale absolue: il compare l'observation des astres à... Ah oui, la lune peut-être bien.. Ok ok...

Et super-victime de rajouter par dessus ce salmigondis une couche de féminisme, de discrimination, de négritude...

Une synthèse que j'vous dis!!

8 commentaires:

  1. Cet homme se ment à lui même par tous les moyens pour essayer de justifier ce simple fait qui est que sa vie consiste à fuir le réel sous toutes ses formes.

    RépondreSupprimer
  2. Y vont être beau les instits passés par ses mains…

    Il a oubliez les gros, les chauves et les petites moustaches !
    Vite j’appelle la Halde
    08 1000 5000

    RépondreSupprimer
  3. Après s'être posé la question de l'hétérosexualité historique, il devrait se poser la question de la connerie universelle (réalité palpable au contraire de l'humanisme abstrait) en se prenant comme modèle de départ.

    RépondreSupprimer
  4. on est hétérosexuel pour vivre.

    RépondreSupprimer
  5. OH MON DIEU !
    Toutes ces histoires d'hormones, de reproduction, seraient des mensonges!
    Le plus triste dans tout ça c'est peut-etre la première phrase "Maître de conférences à l’IUFM d’Orléans" ...

    RépondreSupprimer
  6. Ecoutez et regardez le bien. Il a un coté singe savant. Pas étonant qu'il soit Maître de conférences dans un IUFM.

    RépondreSupprimer
  7. Encore une preuve que la sociologie comme la psychologie, n'est qu'un rammassis infinie de connerie.

    Bien sur, les hormones n'ont aucun sens pour lui, pas plus que les travaux scientifique montrant que l'homosexualité est plus que probablement une question génétique.

    Mais attention, dire la vérité donnerait surement des arguments aux neonazis pour ouvrir à nouveaux les chambres à gaz et autoriser la manipulation génétique!

    RépondreSupprimer
  8. Anusidéral,

    Le problème de la sociologie et de la psychologie, c'est qu'elles ne peuvent démontrer des choses par A+B comme par exemple les mathématiques.

    En maths, quand une grosse connerie est avancée, il suffit de quelques mois pour que pleuvent des démonstrations irréfutables que c'est une connerie. Ensuite la connerie tombe aux oubliettes. Sur le long terme, il ne reste que des vérités.

    En sociologie, les conneries perdurent aux côtés des bonnes analyses. Mais les bonnes analyses existent. En général, quand un sociologue se fait traiter de beauf réactionnaire facho, c'est qu'il est pas mauvais ;-). Certains sociologues ont, à mon sens, explicité les mécanismes sociologiques qui ont mené à notre aberrante société libérale-libertaire.

    RépondreSupprimer

Attention, lapin méchant!