Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

vendredi 28 novembre 2008

Qui Cespedes à l'ombre du Z?

Le malheur des uns etc..

Un nouvel emPAFfé semble s'être échappé de la lucarne imbécile à la faveur d'un procès intenté par le KU-KLUX-KRAN.


Ce nouveau soldat du BIEN a été intronisé philosophe par Elisabeth Giordano... Certes, ce n'est pas rien, mais méfions-nous quand même et voyons voir sa bibliographie...


Car Cespedes cherche à percer depuis 2001!*

A cet époque il surfait déjà sur l'actualité en écrivant le premier livre sur la téléréalité :
I Loft You...
Amateur de kung-fu, disciple enchanté de Nietzsche et de Marx, ami des poètes, il fait la preuve de sa perspicacité en faisant de « Loft Story » un exercice d'intelligence.
Viva la révolution zoroastrienne des bisounours ninjas !!!

Hélas, la Révolucion n'est pas au rendez-vous, le public du loft ne sait lire que le cadran de sa montre, Cespedes se tourne vers un autre créneau porteur: le manuel d'excuses pour sauvageons.

Ce sera La Cerise sur le béton. Violences urbaines et libéralisme sauvage, 2002.

Le premier livre qui révèle les connexions entre violences urbaines, sexisme, défaillance de l'école, culture de masse et globalisation.
Ensuite, plus réactif qu'un mercaticien, il enchaîne, écrit un livre sur le 21 avril 2002, boxant le néant en bon mutin de Panurge (©. Muray): Sinistrose Pour une renaissance du politique.
Aaah ça, il en aura fait vivre des cohortes de tâcherons ce gros Pen.


Puis, sans doute émoustillé par le succès du philosophe hédoniste, notre wannabe se livre à du sous-Onfray et exalte à son tour l'amour libre et les ravages de "l'encouplement"... Je t'aime. Une autre politique de l'amour.

C'était urgent! En 2003 le carcan du mariage menaçait d'étouffer la société française... Depuis, il y a eu ce livre... Merci Cespedes!

Infatiguable, il trouve bon d'expliquer en 2006 à un peuple recordman de l'exogamie les mérites du mélange... Mélangeons-nous. Enquête sur l'alchimie humaine.

...Pile dans le mille Mimile!

Progressisto Don Cespedes de la Demagogia s'attaque en 2007 à la dictature de l'orthographe avec ce titre qui ferait passer Faïza Guène pour Chateaubriand :
Mot pour mot. Kel ortograf pr 2m1 ?

Un joute [NDK: sic - C leu new ganre tu vouâs!] sur l'orthographe, l'illettrisme, l'éducation... entre un prof de lettres au collège et une femme sourde, séduite par les nouveaux usages de la langue.
Alors, verdict?
Cespedes élu roi philosophe de Saint-Germain?
Cespedes consultant chez Delarue?
Cespedes chroniqueur "politiquement incorrect" chez Morandini?
Hélas, non.
Rien, toujours pas de reconnaissance médiatique, même son hagiographie de 68, Mai 68 : La philosophie est dans la rue ! bon produit dérivé, bien marketé, bien ciblé 40ème anniversaire de 68 n'a pas marché...
Fatalitas!
Cespedes regardait Bregaudeau devenir millionnaire... Et Cespedes se mit à pleurer...

Ne désespère pas homme de peu de foi, la providence peut prendre bien des formes... Et c'est sous les traits d'un être cruel, vil, fourbe et méchant qu'elle va enfin s'incarner.
Un homme qui va tirer Cespedes hors des limbes desquelles sa démagogie et son sens de l'évenementiel ne lui avaient pas permis de s'échapper.

Cet homme, son nom il le signe au vitriol, d'un Z qui veut dire Zemmour, Zemmouuuur!



C'était en ce jour béni.

*Non, ce n'est pas un contrepet...

6 commentaires:

  1. Mon Dieu, je viens de me souvenir en vous lisant que je suis effectivement tombé quelque fois sur le fameux chroniqueur "politiquement incorrect" chez Morandini.

    Ce têtard est le pire de la bande (c'est dire...), il enfonce des pont-levis ouverts à une vitesse record, le tout au son de sa voix de canard, c'est absolument abominable.

    Je n'ose vous supplier de lui consacrer un billet...

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis donc pas le seul à l'avoir remarqué... Le problème c'est qu'il va falloir que je me tape ses chroniques... dur ;)

    RépondreSupprimer
  3. oh putain ! le blog de ce M. Pignon est toxique.

    il cite (en gras) un afro-américain qui comme lui à choisit le costume de philosophe dans le placard médiatique (en solde et très à la mode en ce moment):

    " Être de gauche, c’est rester critique face au système capitaliste, face au système raciste, face au système homophobe... C’est agir afin que les gens ordinaires aient la possibilité de faire entendre leur voix et de mener une vie décente et pleine de sens."

    et ouais ..... c'est du haut niveau.

    capitalisme = racisme.... ok c'est bon avec Cespedes le libéralisme à encore de beaux jours devant lui..

    RépondreSupprimer
  4. "Je ne suis donc pas le seul à l'avoir remarqué... Le problème c'est qu'il va falloir que je me tape ses chroniques... dur ;)"

    Je crois qu'il mériterait même un article collégial du CGB. Si si.

    RépondreSupprimer
  5. Son blog est en effet un régal... C'est un "clasheur de préjugés... Clasher les idées et les idoles pour créer de nouveaux choix, de nouvelles expériences, de nouveaux rêves, c’est cela, philosopher. Transformer l’impossible en possible, l’impensable en pensée(..)ce qui ressemble à une battle philosophique"

    Il mérite des clash...

    RépondreSupprimer
  6. Je crois qu'on tient là un spécimen rare.
    Cespedes le métisse!

    RépondreSupprimer

Attention, lapin méchant!