Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

vendredi 31 octobre 2008

Because, this job is hard!

Pour faire oublier John S. (Danke Mr D.)

Lire la suite...

Besoin d'une recette? D'une corde? D'un peu de cigüe?

"Je l'ai tué, je l'ai massacré. Je ne sais pas pourquoi. Je mérite la mort", a fini par lâcher d'une voix tremblante le principal des neufs accusés, David Da Costa, 38 ans, le beau-père de l'enfant, retrouvé sans vie à son domicile d'Auby le 25 janvier 2006."(Nouvel obs)

Quel courage! Comedia del Arte! Matamorisme, tartarinades!
Quelle indécence oui! Finissez-en ou fermez vos gueules! Vraiment! VOS GUEULES!
La belle affaire de réclamer la mort dans un pays qui s'est interdit de la donner (enfin, on y réfléchit, mais uniquement pour les malades qui coûtent chers, les dépressifs en phase terminale, les handicapés etc.. Pas pour Da Costa le bourreau d'enfant, on est pas des sauvages!).

Mr Da Costa ne réclame-t-il d'ailleurs pas qu'on l'euthanasie lui aussi?
Regardez comme il souffre, c'est affreux, il faut l'aider!

Ah... Ces fanfarons...
N'ont-ils vraiment aucune idée de la façon dont il faut s'y prendre?
Besoin de cours de "suicide citoyen" peut-être?


Lire la suite...

Obama's poodle from USA

John Steward me fait rire, je l'avoue, mais le voir donner son cul servir la soupe à ce point... j'ai honte pour lui.
On pourra me dire "au moins c'est clair, pas comme en France!"... Certes, mais ce que je ne pardonne pas c'est que son Daily Show est de plus en plus chiant à regarder pour cause d'Obamite aigüe.
Un comique aux ordres devient vite très pénible...
(d'ailleurs 95% des comiques sont pénibles)

Lire la suite...

jeudi 30 octobre 2008

Le PS se dissout!

Julien D., après avoir lu attentivement le livre de Jean François Khan aurait été pris d'une transe soudaine et déclaré:
_ J'ai tout compris!
Selon nos informations, il se dirige à l'heure actuelle vers Benarès, en slip, le corps couvert de cendres et les pieds nus.
Ségolène a profité de ce départ pour prendre sa place, dissoudre le PS, et créer le PPS:




Le programme est ICI (Les mecs, écoutez attentivement ce qui se dit sur la façon de bien manier sa gaule)

Lire la suite...

mercredi 29 octobre 2008

Vidéo gag

Un site fait pour terroriser la jeunesse...
Et qui ravira les amateurs de vidéos rigolotes venues du monde entier. (Sans parler des salauds qui n'aiment pas les jeunes en scooter).

>>>>http://www.mortelscooter.fr/ <<<<>

Hardi les petis! "Invincibles et intouchables"


Personnellement, je n'ai pas de moto, si j'en avais une, j'aurais envie de faire des conneries avec. C'est très humain et très masculin.
Tant pis pour les protectrices d'état et les chargés officiels de la régulation hormonale aux carrefours de la République...

Lire la suite...

Augustin Legland vu par Elisabeth Lévy

(..)Vous aviez adoré cet Augustin presque saint ? Eh bien, réjouissez-vous, car le revoilà. Et même, ils sont deux. Notre acteur au grand cœur a un frère avec lequel il court les plateaux pour la promo du documentaire consacré à leur grande épopée. Mais comme vous êtes inconstants, chers amis téléspectateurs, et que dans vos pensées, un rebelle chasse l’autre, le film est un bide, Augustin l’a dit d’une voix savamment brisée sur le plateau de Laurent Ruquier, samedi soir. Aller voir Don Quichotte : le film, c’est œuvrer pour une bonne cause puisque les bénéfices seront versés à l’association. (On espère que les SDF n’auront pas à éponger les pertes.)

Cette grande âme était donc venue en découdre avec les cyniques et les indifférents. Et pour commencer, il a décidé de se payer Eric Zemmour. Il faut dire que celui-ci était à l’évidence le seul à ne pas avoir entendu le message augustinien. Les autres invités et le maitre de cérémonie semblaient tellement sous le charme qu’on s’attendait à les voir tous quitter le plateau derrière Augustin jouant du pipeau. Et du pipeau, il en a joué et même surjoué, passant d’un désespoir plein de profondeur à une colère empreinte de gravité. Nul n’aurait songé à l’arrêter alors qu’il tenait enfin le rôle de sa vie (ce qui inspire quelque scepticisme quant à sa carrière d’acteur). Je ne sais pas où il a appris le métier, ce petit Legrand, mais il en fait des tonnes. Il s’est déchaîné, bondissant de son siège pour se déplacer à grandes enjambées, montrant avec forces mimiques et gestes lourdingues à quel point il était incongru d’obliger un personnage aussi considérable que lui à s’adresser à un misérable impudent comme Zemmour. “Il n’y connaît rien ! Il n’y connaît rien !”, hurlait-il, tel un prophète de péplum en s’agitant, toujours en direction de Zemmour : “Arrêtez de faire le sketch !”

Personne n’a goûté la cocasserie de cette dernière remarque, braillée par un type qui avait visiblement décidé de faire le sien, de sketch. “C’est sa méthode, explique-t-on au ministère du Logement ; en réunion, il lui arrive d’être raisonnable, mais dès qu’il y a des caméras, c’est un autre homme.”

Le rebelle s’identifie à une cause incontestable, ce qui élimine toute possibilité de contestation de sa modeste personne tout entière vouée aux autres.
(...)SUITE



EDIT: et vu par Potiron http://culturalgangbang.blogspot.com/2008/10/don-quichotte-na-pas-denfants.html

Lire la suite...

mardi 28 octobre 2008

Gaffobecane





Cette motobylette à réaction est impayable.

Lire la suite...

lundi 27 octobre 2008

Vers la criminalisation des opinions dissidentes ?

Anne-Marie Le Pourhiet. Professeur de droit constitutionnel et droit des libertés fondamentales à la faculté de droit et de science politique de l'Université de Rennes
Intervient régulièrement sur communautarisme.net
Philippe Val. Directeur de Charlie Hebdo;
Auteur de Reviens Voltaire, ils sont devenus fous ! (Grasset, à sortir demain le 28 octobre)
Michel Tubiana. Avocat; Président d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme


Un "débat" pipé qui a consisté à laisser Philippe Val et Michel Tubiana (les "gentils") monopoliser la parole face à Anne-Marie Le Pourhiet (la "méchante").
Ecoutez bien comment Tubiana mène le débat. Si vous sentez que vous étouffez, cliquez ici:
http://www.lorgane.com/index.php?action=article&numero=777&PHPSESSID=3edb3178f38fed065c68ea18a3c724a2

Entendre Philou balancer cette longue tirade contre ces salauds d'humoristes qui veulent pouvoir tout dire sans être traînés en justice est extrêmement piquant. N'est-il pas?

"Mais qu'est ce que c'est que cette liberté pour trois cons qui veulent faire rire avec des vieilles blagues dans les cabarets QUI OPPRIME LA MOITIE DE LA SOCIÉTÉ"










Lire la suite...

Son blog, ses adieux, ses amours, ses emmerdes

Le grand Charles, diva réac:

http://legrandcharles.wordpress.com/

Lire la suite...

Morsay a son mini-lui:

Il s'appelle K-libre, alias crotte-de-nez la menace. Sa nurse peut venir le chercher à la consigne du marché aux puces.

>


(c'est le schtroumpf à capuche sur la gauche de l'écran)

Lire la suite...

Samba!

Lire la suite...

dimanche 26 octobre 2008

E.T. contre Porcinet

Porcinet K.O. en un round.

Lire la suite...

Terroriste émotionnel



Le pitre des plateaux est ici >>> http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=137670.html

Cet homme arrive à hurler et vitupérer sans jamais poser la question socialiste qui fâche: la France a-t-elle les moyen d'accueillir toute la misère du monde. Quelles sont les causes?
Et si notre territoire était intégralement couvert de HLM, aurait-on le droit d'enfin s'interroger?
Je ne suis pas un salaud, la condition des SDF me fout les boules, mais j'aimerais savoir combien coûte à la France les familles en situation irrégulière hébergées à l'hôtel, le coût des centres de rétention à la con, les ballets tzigane entre ici et la Roumanie etc..

Bientôt le chapiteau Legland en banlieue? Vidéo très intéressante. On comprend bien le projet...


Les "bœufs" t'emmerdent Dugland.

Lire la suite...

Euthanasie mon amour

_ Une mère tue son fils de trois ans...
_ Oooh, quel monstre!
_ ...handicapé moteur.
_ Oooh, la pauvre.

Les grands justificateurs vont se mettre en branle, suivi des juges compréhensifs, et il est à parier que la mère courage sera acquittée sous vos applaudissement.

Pour éviter ça, j'ai une proposition très moderne et citoyenne:

Lire la suite...

samedi 25 octobre 2008

Excuser l'inexcusable - la recette

Vous savez ce que je pense? Ce type est totalement dépassé par ce qu'il a contribué à lancer.

Lire la suite...

L'image I LIKE YOUR STYLE du jour



C'est les p'tites bites du CAC40 qui vont être humiliés! Yo cousin, fumer deux cigares en même temps y z'y avaient même pas pensé!

http://www.dailymotion.com/video/k394yIC91qJuwfOoDl

Lire la suite...

Propagandastaffel niaise

A qui se destine des trucs dans ce genre qui sont programmés à 2 h du mat sur Arte après un film psychédélique sur le LSD? Aux méchants Français (genre Michel Jonasz) propriétaires à rééduquer????

Non, brand marketing, tout simplement.


A comparer avec: http://kroulik.blogspot.com/2008/02/tant-mieux-si-on-gne-car-on-aime.html

Lire la suite...

vendredi 24 octobre 2008

Soeur Emmanuelle : “Je veux me dénuder”

_ Euh... Vous êtes sûr? D'habitude j'évite de faire ce genre de chose... Je trouve ça un peu facile.
_ Si, si, si, je veux me dénuder!!
_ Bon... Ainsi soit-il.

Abracadabra:


Lire la suite...

Opération des lardons pour le Vardon

Cliquez sur la photo pour l'aider à rester en forme:


Gniii!

(non, je ne suis pas un gros lapin identitaire, mais j'aime po l'injustice, na)

Lire la suite...

jeudi 23 octobre 2008

Chier dans son Bén

Ce titre est atrocement vulgaire... tant pis, je le laisse.



"On s'attaque aux symptômes"... Zemmour et El Bey des Dais même combat.

Lire la suite...

Le conseil du jour de Paul Amar - 4

A vos instruments les enfants, aujourd'hui on va casser du faf! (après nos justes ratonnades euuh revendications sociales du CPE)



Cassons les "toubab" du FN, ils ne sont même pas humains... merci Paupaul.

Lire la suite...

Le pétou et ses accessoires


J'exhume un commentaire que j'avais fait sur le blog d'LBDD concernant l'adolescence qui n'en finit pas et la consommation de cannabis.
Réécrit avec des illustrations de produits dérivés.

***
J'ai eu récemment sous les yeux un de ces "adolescents" de 24 ans, du genre ricaneur hyperfestif.


Le sympathique jeune homme a eu ce mot tandis qu'il revenait de chez sa moman:

Je me fumerais bien un petit pétou moi!

J'ai été fasciné par cette expression.
Le trop explosif, et viril, "pétard" changé en "pétou". Comme pour pouvoir intégrer la panoplie de l'enfance, prendre sa place entre le gentil doudou et le rassurant luminou .

Et donc, de se rouler son "pétou" hypertoxiquou...


Areuh-Areuh!!

Face à lui il y avait un autre "adolescent de 24 ans" fraîchement sorti d'un deuxième séjour en hôpital psychiatrique pour cause de crises de schizophrénie provoquées par le dit "pétou"...


Trop fun!

Deuxième séjour parce que sitôt le premier terminé, tous ses "amis" et lui-même s'étaient empressés de se rouler des "pétou(x?)"
-hiboux, choux, genoux, pétoux-
Car enfin, je vous le demande, comment un "pétou" pourrait-il bien être dangereux pour la santé? Hein?
Fachos de médecins!
_ Des conneries tout ça, je fume, nous fumons, vous fumez: c'est "naturel"! (Comme la cigüe).



Qu'ils crèvent ces p'tits cons me direz-vous.
Ne vous inquiétez pas, ils ont parfaitement intégré l'idée de l'assainissement de la race par le pétou.
Plus eugénistes que Gobineau et Attali réunis:
seuls les plus forts survivront!
Qu'on enferme les autres en cellule capitonnée.
Qu'ils disparaissent plutôt que de devoir renoncer à une seule bouffée de THC.

Le pétou c'est la fête, la musique, Bob Marley, la jeunesse, la gauche, le Che, la rébellion, Ardisson... (à compléter) et voilà qu'à présent c'est aussi l'enfance.

J'ai fait un tour sur les sites de produits dérivés cannabiques et il y a un virage clair des marketeux vers le festif pour tout-petits (cf. les illustrations).


Un écrase tête de cannabis ("grinder" en néopticons)

J'ai vraiment envie de faire bouffer ces merdes à ceux qui les vendent et d'envoyer au bagne (ou pire en bibliothèque) ceux qui les achètent...



Putain, je bad... Fasciste!!!!

Lire la suite...

mercredi 22 octobre 2008

Pour les fans de Koons

Et pour ceux qui voudraient connaître mieux le génie immortel soutenu par Jean-Jacques Gayagon



Son "travail" ici:
>>>> http://neurotypisch.nl/koons/madeinheaven.html

Lire la suite...

Fantasme culturel

Louis-Ferdinand Céline illustré par Otto Dix et non pas par Tardi, son pâle imitateur.

Lire la suite...

« La vie ne s’arrête jamais pour ceux qui savent aimer. »

Une opération de promo depuis l'au-delà... le marketing transcendantal est né, à vos enregistreurs les vieux gars!



Photo: Karen Lancaume, disparue trop vite...
Texte: Sœur Emmanuelle

Lire la suite...

mardi 21 octobre 2008

Féminisme modéré

Sur une idée de Paracelse*





*C'est à lui qu'il faut couper les génitoires mesdames! Je n'ai fait qu'obéir aux ordres!

Lire la suite...

Pub

Lire la suite...

Cali fait ses grands débuts au cinéma

Dans:




il était humilié d'une constipation malsaine que coupaient des coliques précipitées.
Barrès, Un Homme libre, 1889.

Mais la liberté n'a pas de prix... Caliques dans les prés, fleurissent, fleurissent...

Lire la suite...

lundi 20 octobre 2008

Pacha moderne

Encore de saines traditions morales rapportées d'Orient.

Extrait du dernier choc du mois (bonne cuvée):

(...)Ici, les hommes font travailler leurs femmes et vivent comme des princes. Imaginez celui qui a quatre femmes et quatorze enfants: avec les allocations familiales pour trois femmes seuls [NDK: c'est là qu'est l'astuce] avec chacune trois ou quatre enfants, il récolte trois fois 1000 ou 1500 euros. Sans compter leur salaire de femme de ménage ou de caissière. Toutes les femmes ramènent l'argent à la fin du mois et c'est lui qui gère: c'est lui le patron.
Ibrahim Yakoub, Goma, Polygame à la Courneuve, Buchet Chastel.


Ben tu vois mon p'tit gars, de mon temps
on appelait ça un maquereau, un proxo, un julot...

Lire la suite...

Anne-Marie Le Pourhiet, merci.

Juriste, professeur agrégé de droit public à l'Université Rennes 1 etc.. Visiblement les députés lui ont demandé son avis par pure formalité, au détour d'une "mission d'information".

Pendant qu'elle tance les incapables faiseurs de lois orwelliennes, les incapables en question se marrent.... En attendant l'arrivée de Mouloud Ahounit qui saura les caresser dans le sens du poil repentant.

J'ai trouvé cette vidéo via LBDD sur Desouche.



C'est vrai qu'on se sent moins seul en écoutant cette dame.

Lire la suite...

vendredi 17 octobre 2008

Trois traders font perdre 600 millions d'euros à L'Ecureuil

C'est bon, on a la famille au complet... Averell Kirviel s'étant déjà fait attraper.


Ben quoi, on a le droit de rêver... Ils feront, au mieux, trois jours de TIG et cent lignes.

Lire la suite...

Une synthèse de la dinguerie ambiante


Maître de conférences à l’IUFM d’Orléans, Louis-Georges Tin a 34 ans et deux drapeaux. Le premier est le combat contre les discriminations ethniques : il est le porte-parole du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires). Le deuxième est la lutte contre l’homophobie : il est le fondateur de la Journée mondiale contre l’homophobie. Il publie aujourd’hui L’invention de la culture hétérosexuelle (Ed. Autrement), un essai dans lequel il pose cette question originale : pourquoi certains individus sont-ils attirés par les personnes du sexe opposé ?
QUI DIT MIEUX!!!

Ce Mr veut faire passer un paradoxe sorti de son cerveau fécond (en un seul mot) pour un paradoxe universel qui poserait problème à l'humanité...
Il cherche à faire passer l'hétérosexualité pour un "accident" et la famille pour un caprice de l'histoire.
L'entretien commence fort : l'attirance pour le sexe opposé serait une énigme scientifique... On laissera aux scientifiques le soin de lui répondre.
Puis il s'amuse à confondre l'apparition de l'amour courtois avec le modèle hétérosexuel, ce qui n'a rien à voir. Ce normalien oublie que la courtoisie était toute littéraire et réservée à une élite de cours. Martin le croquant ne s'est pas mis au 12ème-13ème siècle à déclamer des poèmes à sa dame, pas plus qu'avant il n'en déclamait à son voisin Dupont!!! Et puis il devrait savoir que la courtoisie est avant tout une affaire de chasteté... Enfin, on ne va pas trop lui en demander.

Confusion mentale absolue: il compare l'observation des astres à... Ah oui, la lune peut-être bien.. Ok ok...

Et super-victime de rajouter par dessus ce salmigondis une couche de féminisme, de discrimination, de négritude...

Une synthèse que j'vous dis!!

Lire la suite...

jeudi 16 octobre 2008

Tutoriel pour gagner 1/2 million d'euros publics en période de crise:

Alors d'abord, faire un rectangle blanc :



ensuite, rajoutez la touche qui ferait passer Malevitch pour un artiste psychédélique



Et encaissez... 135.000 euros auquel il faudra rajouter "12 à 13.000 euros par agence pour installer les logos", sans compter les "discussions avec les mairies pour changer les panneaux d'orientation".
Alors pour ce prix, rajoutons ceci...



C'est cadeau.

SOURCE

Et une question: combien a coûté le séjour de Léonard de Vinci à la France en euros, juste pour comparer...

Lire la suite...

A méditer...

Lire la suite...

mercredi 15 octobre 2008

Razzia Mahdi, maître ès dénonciation justificatoire

Que nous dit Razzia Mahdi le persécuté, AKA Fubu Boy l'ami des Djeunz à propos de la Marseillaise sifflée lors du match France-Tunisie?

Ce jeune apparatchick, à 30 ans déjà "secrétaire national du PS à la riposte" (sans doute un poste créé pour lui suite à son échec électoral) déclare ceci:
Les sifflets sont inacceptables", écrit de son côté le secrétaire national du PS Razzy Hammadi dans un communiqué transmis à l'AFP.

"En effet, même si la France a eu pendant des années une politique coloniale en Tunisie, même si les Français d'origine tunisienne, et plus largement les Maghrébins ou les Français d'origine maghrébine (...), sont trop souvent victimes de discrimination et de harcèlement policier (...) il n'en demeure pas moins que la République, en dépit de ses promesses non tenues, n'est pas à humilier en sifflant son hymne", écrit M. Hammadi.

Le PS, reste bien n°1 des excuseurs de l'inexcusable. Razzia aurait sans aucun doute été le premier à utiliser le mot "racisme" si l'hymne tunisien avait été sifflé au stade de France.
Là pas de racisme, juste une dénonciation un peu rude du colonialisme des méchants Français (racistes, blancs et coupables pour les siècles à venir).


SOURCE


Lire la suite...

La honte? Connais pas!

Deux sans vergogne qui réussissent même à indigner challenges.fr :

Henri de Castries a vendu
des titres Axa en pleine crise
Le patron de l'assureur a vendu pour 400.000 euros d'actions, quelques jours avant d'assurer qu'il ne fallait pas "paniquer" à l'issue d'une réunion avec Nicolas Sarkozy.(...)A 34 dollars l’action ce jour-là à l’ouverture de Wall Street, il a empoché 638.199 dollars, soit un peu plus de 400.000 euros. Ouf! S’il avait attendu deux semaines de plus, il n’aurait empoché que 412.000 dollars, le cours d’Axa ADR ayant chuté de 35% entre le 26 septembre et le 10 octobre. C’est ce qui s’appelle avoir du nez…

[NDK:et des canines]

http://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20081014.CHA7411/henri_de_castries_a_vendudes_titres_axa_en_pleine_crise.html

Société Générale : polémique sur les stock-options de Bouton
En pleine crise financière, le patron de la banque de la Défense a réalisé une plus-value de 1,3 million en revendant des stock-options.(...)elon des informations révélées par le site Mediapart, vendredi 10 octobre, le P-DG de la Société Générale aurait en effet réalisé une plus-value de 1,3 million d'euros en moins de quatre mois en revendant des actions de son groupe acquises au titre des stock-options, en pleine crise financière.
Selon les déclarations transmises à l'AMF, Daniel Bouton aurait par exemple -et en toute légalité- levé 30.000 options pour réaliser une plus-value de 348.100 euros le 2 octobre.


http://www.challenges.fr/actualites/20081013.CHA7298/

Lire la suite...

lundi 13 octobre 2008

Inauguration du 104 : les passagers du néant

Néron chantait devant Rome en flamme, le CGB chantera aussi les derniers éclats Langiens du festiland Parisien d'avant la crise.

Tout le hype bobo et interlope de Paname a fait son pèlerinage dominical.
Direction le temple du vide consacré aux rebelles sous subventions:
ZE fameux 104.

Foule compacte, ethniquement homogène venue rendre, inculte, un culte... Un culte à quoi au fait?
Au grand Rien?
P'têt ben.



Les prospectus explicatifs sont distribués généreusement.

Deux trois posters de travailleurs immigrés sont tendus autour de la buvette...
Plus loin, des photos géantes de « jeunes » en mini-moto (leur progéniture?).
Aux murs du jardin "évolutif et participatif" étaient accrochés des rétroviseurs et dans un coin du hall des "musiciens" contempouriens avaient astucieusement relié des klaxons à un tuyau d'arrosage…
Un audacieux metteur en espace, quant à lui, avait pendu des néons dans le noir, un peu sur le modèle de la machine anti-moustiques à ultra-violet…


...ahh le parfum enivrant de l'enculturé grillé.

Et puis il y avait les inévitables projections de bidouilleries.
Ce coup-ci, dans une ultime tentative de rendre moins lamentables et ennuyeux leurs clips , les vidéastes contempouriens avaient misé sur l’effet de masse.
Multiplication des projecteurs : 7 clips dans la même salle!
Le contenu des clips ?
"Une île interdite au public en Islande, des chômeurs en Arménie, des demandeurs d’asile politique à Lyon etc.."
Formidâââble !
Seulement, 0+0+0+0+0+0+0=zéro comme disent les Indiens.

Tout de même, cette fascination pour les ouvriers du BTP... Comme si ils voulaient à tout prix... s'excuser? Se moquer? Fantasmer?


"Il [NDK:l'artista] demande aux travailleurs de réaliser, sur leur temps de travail, des actions qui les représentent dans des situations de pause, d’inactivité, de jeu, d’interdit. Une sorte de défi commun aux clichés sur l’entreprise ou l’usine, et un jeu paradoxal avec les transgressions puisqu’il ne peut se faire sans l’aval des patrons."
Et l’Artista de se rêver à son tour laborieux:
_ Mon travâil, mon travâhail, mon trâvââhail. Il n'a que ce mot là à la bouche.
Nos étrons sont le fruit de notre travail.
Inch allah.

Quant à la foule... Les lilizombis cherchaient mollement quelque chose à "voir" mais ils ne paraissaient pas manifester le moindre signe de mécontentement ou d'agacement.
C'était simplement "the place to be" ce jour là pour montrer ses blondes locks ou son chapeau à plumes...
Voilà tout.
Il parait que le soir, un trip-hopeur a encore augmenté la densité du hype... mais le CGB avait déserté depuis longtemps la place to be.

[petit jeu: un métis en jupe et à chaussures compensées se cache dans notre clip, celui qui arrive à le trouver aura droit à un bon point et au bout de dix bons points: une image]

Lire la suite...

Sacré Kundera

Je l'aime bien, mais son coté donneur de leçons m'a toujours profondément emm..
Penser que tous les donneurs de leçons d'Europe vont se ruer sur lui me réjouit au delà de ce que la décence et l'humanisme permettent.

L'écrivain Milan Kundera, auteur du best-seller "L'insoutenable légèreté de l'être", a dénoncé en 1950 un étudiant auprès de la police communiste tchécoslovaque, témoignage qui a débouché sur une condamnation à 22 ans de prison, écrit le magazine Respekt dans son édition à paraître lundi.

"Aujourd'hui vers 16H00, un étudiant, Milan Kundera, né le 1 avril 1929 à Brno (...) s'est présenté dans ce département pour rapporter (qu'une étudiante devait rencontrer dans la soirée un certain Miroslav Dvorácek) .... Ce dernier a apparemment déserté du service militaire et était allé au printemps de l'année précédente en Allemagne, où il était entré illégalement", indique le rapport de police 624/1950, issu des archives du ministère de l'Intérieur.

Arrêté sur le lieu de rendez-vous après cette dénonciation, Dvoracek a été condamné à 22 ans de prison après avoir vu la peine de mort requise contre lui.

De prison, il a été envoyé pour travail forcé dans une mine d'uranium, comme beaucoup de prisonniers politiques à l'époque. Il fut relâché au bout de quatorze ans, en 1963, alors que Milan Kundera venait de publier "Risibles amours", roman qui valut à l'écrivain ses premiers pas vers la notoriété, selon Respekt. (...)
http://afp.google.com/article/ALeqM5gGspHRvu_X5nEWBgyHu6GA0b9XyA


Et après, il a écrit ses épouvantables essais sur le roman votre honneur!
Comme je suis un bon citoyen, je voulais que vous le sachiez Mr le Juge... Il mérite de copier 10000 fois "Je suis un cuistre et un poseur, je ne ferai plus de Rachmaninov, Hugo, Horowitz & Tchaïkovsky les représentants du Kitsh en ce bas monde. Pour m'en convaincre, je regarderai dès demain la télévision 12 heures par jour".

Lire la suite...

dimanche 12 octobre 2008

Ma recette pour sauver l'économie...

Besoin de quelques milliards de dollars?

Pas de problème, il suffit de payer en dollars zimbabwéens (celui qui a seulement pensé à l'expression "en monnaie de singe"... Hé bien, je ne le félicite pas!).
Le Zimbabwe, fort de son inflation titanesque (qui se chiffre en millions de %) vient d'éditer un billet de 100 000 000 000 (cents milliards de dollars) qui vaut bien... 3€.

Lire la suite...

samedi 11 octobre 2008

No comment

Comme on dit sur rue84.

Lire la suite...

Font prépare un livre sur Font&Val

Val lui a refusé l'autorisation.
Certes, on s'en branle (comme dirait l'autre), mais j'ai tout de même dû me taper l'émission des crétins des Alpes pour apprendre ça.
Je reste très amateur de l'emplâtre Casanova: le top du gauchisme pontifiant.
Il est sans égal sur le marché de l'humour involontaire pour vilain réactionnaire.

Lire la suite...

vendredi 10 octobre 2008

Ségolène Royal au Zénith - La chanson

De Serges Llado, que j'avais présenté fort aimablement ici.







Source

Lire la suite...

Absolutely Fabulous

Petit cours de Disâïgn sur Arte...

Lire la suite...

Développement personnel (et pensée magique)

Penn and Teller -Bullshit! - Self-Helpless

Lire la suite...

Bégaudeau, chantre de l'IUFM, vu par un vrai prof

Ce que j'ai pu lire de plus décapant au sujet de ce démagogue qui chante partout les merveilles du pédagogisme d' IUFM façon Meirieu, qui a fuit l'enseignement pour devenir riche en prétendant représenter ses anciens collègues et qui veut à présent racheter un club de foot...


SOURCE

J’ai trouvé ces deux heures de projection interminables et je pense ne pas avoir été la seule enseignante pour qui ces images furent une succession de séquences insupportables. Je me suis retrouvée confrontée à mes propres erreurs, à celles de mes années Meirieu, au souvenir de ces réunions d’équipe interminables où il fallait réfléchir beaucoup pour travailler dans la droite ligne de la nouvelle pédagogie. Un certain nombre de mes collègues suivaient alors une formation d’expert en sciences de l’éducation à la fac de Nanterre. (...)

De cette errance, je garde la certitude de l’égarement de toute une génération d’enseignants qui, aveuglés par les discours innovants des conseillers pédagogiques post soixante-huitards investis d’une mission révolutionnaire par les IUFM de l’époque, ont contribué à la destruction du rapport d’autorité entre l’institution et l’élève, entre le savoir et l’ignorance.

Tout au long du film, on assiste à l’affligeante prestation d’un professeur de français face à des élèves de 4e dont l’ignorance, l’impertinence et la stupidité n’ont d’égale que la haine de tout ce qui ne leur ressemble pas. Devant tant de compromission démagogique, tant de compassion de la part du professeur, devant la violence des scènes qui sont le quotidien de la vie ordinaire dans un collège parisien du 20e arrondissement, nous sommes pris au piège du questionnement inévitable : y a-t-il un message caché quelque part ?(...)

La réalité du terrain scolaire, « Entre les murs » nous la donne à voir à vif, avec la brutalité d’un documentaire. Elle est faite d’incivilités et d’impolitesses. Elle est faite de haine et de violence. Elle est faite de tout un fatras de bonnes intentions, de mauvaises décisions et d’aveux d’impuissance de la part d’un corps professoral démuni qui navigue dans les eaux troubles du crétinisme ambiant avec des certitudes de bons Samaritains et la conviction de servir encore à quelque chose.

Mais, à quoi servent-ils, ces enseignants formatés dans les IUFM et envoyés au casse pipe avec la bénédiction des inspecteurs d’académie planqués dans leurs bureaux ? Comment peuvent-ils continuer à instruire en faisant du social, en faisant de la psychologie pour adolescents tourmentés et des leçons de vocabulaire pour attardés mentaux ? Dans le film, François Marin est continuellement à l’écoute du mal être de ses élèves, il emploie l’ironie pour dédramatiser des situations de tension sans toujours avoir le dernier mot, il fait l’impasse sur les « jambon-beurre » et les propos racistes pour consacrer un maximum de minutes à son cours de français.

Les fortes têtes de la classe, celles qui manient avec grossièreté la provocation verbale en invoquant leurs droits au respect, celles qui parlent de discrimination dès qu’elles peuvent voir une injustice de la part du professeur, celle qui revendiquent leur droit à l’ignorance au nom d’une identité bafouée, celles qui disent « on n’est pas Français », ces élèves-là, on les retrouve dans la plupart des collèges et des lycées classés ou non en ZEP. Ils entretiennent ce sentiment de culpabilité qui envahit François Marin lorsqu’il apprend que l’élève qu’il envoie en conseil de discipline risque de retourner au Mali.

Mais à quoi sert la compassion quand on est dans un ring et qu’il faut être le plus fort ? A quoi sert la tolérance quand il n’y a plus d’autorité ? En pratiquant la pédagogie du dialogue, comme le fait François Marin dans le film, ces enseignants cautionnent, au nom de l’égalité des chances, au nom de la lutte contre l’échec scolaire, un système pervers où les élèves, censés recevoir les bases élémentaires d’une culture commune, n’ont de cesse d’interrompre le professeur, de mettre en doute ses propos, de faire de la surenchère à la provocation dans un jeu systématique de verbiage indigeste, d’exprimer ouvertement leurs états d’âme d’adolescents blasés, de se poser en victimes incomprises avec l’arrogance des incultes imbéciles.
(...)
Ce que le film de Laurent Cantat et le livre de François Bégaudeau ne veulent pas dire, c’est qu’il n’y a rien à espérer tant qu’on ne se débarrassera pas du carcan des bonnes intentions, tant que les enseignants rempliront des formulaires pour alimenter des dossiers de projets pédagogiques farfelus et donner du travail aux bureaucrates enfermés dans leur tour d’ivoire. Il n’y aura rien pour sauver le navire du naufrage tant que les syndicats d’enseignants entretiendront de fausses luttes et tant qu’on verra des François Marin patauger dans la compassion pour sauver quelques élèves en perdition.

Les dangers qui menacent notre école publique vont bien au-delà de ce qu’il faut dénoncer à travers les images consternantes de ce film. Jean Pierre Obin et son équipe avaient décrit ces dangers au cours de l’année 2004/2005 dans un rapport édifiant sur les signes et manifestations d’appartenance religieuses dans les Etablissements scolaires. La ghettoïsation, le communautarisme, le racisme, l’antisémitisme, les atteintes à la laïcité, les violences de toutes sortes qui sévissent « entre les murs » de notre école publique y étaient passés au crible. Le constat était déjà globalement catastrophique. On peut se demander pourquoi le rapport Obin a été si rapidement renvoyé aux calendes des oubliettes. Une vingtaine de personnalités ont commenté cette enquête dans un ouvrage collectif publié en 2006 et qu’il est toujours utile de lire « L’école face à l’obscurantisme religieux » (5). Aujourd’hui, si cet état des lieux était réactualisé, le bilan serait bien pire.
(...)

Lire la suite...

jeudi 9 octobre 2008

A nos anciens: Martin, Emile, Fernand, Georges et tous les autres...

Et à tous les ouvriers agricoles modernes dont l'existence est ignorée des salles de rédaction parisiennes...

Lire la suite...

Reconversion

Le CGB a organisé le casting de Clémentine Hutin.
Une espèce d'icône politique qui revient à son premier amour:
le music-hall!

Réussira-t-elle à séduire notre jury de professionnels?



Lire la suite...

mercredi 8 octobre 2008

Le plan de sauvetage de Sarkozy



Lire la suite...

Lu dans "le monde"

A propos des prix Nobel:

Quant à Toshihide Maskawa (...)
il a été récompensé pour sa théorie sur le Big Band


Viva Maskawa !! Père de la théorie des trompettes.

http://www.lemonde.fr/a-la-une/portfolio/2008/10/07/prix-nobel-les-laureats-2008_1103379_3208.html#ens_id=1103748

Lire la suite...

SKYROCK dans ton ...

Du rap, des skyblog et de "l'amour":

Agé de 50 ans, Pierre Bellanger a commencé sa carrière en fondant des radios libres, avant de devenir le chantre de la convergence numérique et de faire de Skyrock une véritable radio-communauté sur Internet. Skyrock.com est aujourd'hui le septième réseau social dans le monde avec plus de 21 millions de visiteurs au cours du mois de juin 2008.
(...)
Fin 1999, dans un appartement parisien. Emmanuelle, 19 ans, vit une «polygamie choisie» avec Pierre Bellanger, fondateur et PDG de Skyrock, et deux autres femmes. Ce petit groupe s’est baptisé «Halcyon». Emmanuelle présente alors à son amant sa soeur de 17 ans, Laetitia, et lui «offre sa virginité».
(...)
"La jeune femme raconte au juge d'instruction le mode de vie très particulier de cette communauté: veillées spirituelles, jeûnes, relations sexuelles parfois multiples, obligation d'écrire un journal intime très codifié mettant en scène «l'Ame», «l'Ego» et «la Bête» et contrôlé régulièrement par le «maître», Bellanger. Et surtout des sanctions quand on ne respecte pas les rites, de la douche glacée aux expositions nues sur le balcon, en passant par les excuses nues et à genoux."


http://www.20minutes.fr/article/259936/France-Il-a-corrompu-une-mineure-un-an-de-prison-avec-sursis-requis-contre-le-president-de-Skyrock.php

Lire la suite...

mardi 7 octobre 2008

Politique-Fiction



Lire la suite...

Grand corps malade


Lire la suite...

lundi 6 octobre 2008

Mr Gay UK le Gaynibale

http://www.dailymail.co.uk/news/article-1070290/Former-Mr-Gay-UK-slit-boyfriends-throat-marinated-diced-flesh-fresh-herbs.html


Le premier gagnant du concours "Mr Gay UK" a tué son amant, puis coupé un morceau de sa jambe qu'il a assaisonné avec des fines herbes et frit dans l'huile d'olive avant d'essayer de le manger.

C'est ballot, Noël Mamère s'apprêtait à traverser la Manche pour les marier.


Thanks to Z masked D.

Lire la suite...

Angolagate: le retour des copains-coquins

Tout le ban et l'arrière ban de la mitterandie parmi lequel se détache (en toute discrétion) un nom cher au cœur des amis du BIEN universel:

Mr Cyclopède en personne!

Placé en garde-à-vue mercredi 7 mars dans la plus grande discrétion, il a été mis en examen le lendemain soir pour «recel d'abus de biens sociaux et trafic d'influence». Il est notamment accusé d'avoir reçu dans des conditions suspectes, un million et demi de francs de la société de Pierre Falcone, Brenco International. Jacques Attali est ressorti libre de l'interrogatoire, mais sous contrôle judiciaire, assorti d'une caution de 1 million de franc et d'une interdiction de rencontrer les personnes mises en cause dans ce dossier. (...)les juges ont découvert également des paiements de «malles Fauchon», traiteur de luxe parisien, envoyées à Attali. Entendu initialement comme témoin dans l'affaire, celui-ci a, d'après le Parisien, reconnu avoir reçu «des cadeaux de Noël» de Pierre Falcone mais nié tout versement en espèce.


http://www.rfi.fr/actufr/articles/015/article_7003.asp

Une seule personne manque à l'appel :
Le puissant businessman russo-israélien Arcadi Gaydamak, contre lequel un mandat d'arrêt international a été lancé. D'Israël où il est réfugié, celui-ci nie, selon un de ses proches, le caractère illégal des ventes d'armes à l'Angola et se dit prêt à répondre à la convocation des juges français mais à condition d'éviter la détention provisoire.
Nul doute qu'il sera extradé manu-militari par le gouvernement d'Israël.

Lire la suite...

Le SIDA ne passera pas par... mes chaussures

(...)utiliser le lubrifiant des condoms comme cirage résulte de l’imagination d’un groupe de policiers et militaires de la ville.

Tout a débuté en 2007, lorsqu’ils étaient internés pour une formation dans un camp militaire de la place.

"N’ayant pas de sous pour s’acheter une boîte de cirage noir, nous avons commencé à utiliser le lubrifiant des préservatifs pour cirer nos bottes", explique un jeune militaire.

"La découverte s’est alors rapidement propagée dans la ville, où la pratique a suscité beaucoup de curiosité auprès du reste de la population civile.

(...)"C’est la pauvreté qui pousse les gens à utiliser ce lubrifiant comme cirage, surtout qu’on distribue gratuitement les préservatifs", explique Bienvenu Mayembe, qui en fait lui-même usage.


Saint préservatif, pardonnez-leur ce sacrilège, ils ne savent pas ce qu'ils font.




http://www.afrik.com/article15317.html

Lire la suite...

dimanche 5 octobre 2008

Bonne nouvelle

LBDD est de retour:

http://lebaldesdegueulasses.blogspot.com/

Lire la suite...

vendredi 3 octobre 2008

Crédit-relais: nos subprime à nous



De quoi s'agit-il?

Pourquoi les gens risquent de se retrouver dehors en Janvier

Ce que fait le gouvernement (Soyez bons pour ces pauvres bougres Messires!)
Au début de l'année, la Répression des fraudes pointait déjà du doigt l'attitude peu respectueuse de la concurrence de certaines banques. Elles s'étaient en effet entendues sur les taux de leurs crédits immobiliers. Si la hausse des taux se généralise, nous suspectons en effet un accord de non agression entre les différents établissements.

La ministre du Logement Christine Boutin a lancé jeudi un appel à la «clémence» des banques envers les ménages qui ont souscrit un crédit-relais pour un logement mais qui ne parviendraient pas à revendre dans les délais leur ancien logement en raison de la crise immobilière.


Lire la suite...

ZZ top fight

Lire la suite...

Une peu de poésie:

La France n'est pas en RECESSION, rouuuh le vilain mot!

Non, non, la France entre dans une phase de croissance négative

SOURCE

Circulez!

M'est avis que notre hausse du pouvoir d'achat sera en baisse cette année.

Lire la suite...

Les nouveaux libertaires: Bernie

Dans la série des nouveaux libertaires, celui qui est passé de Monster of Rock à Ségo-freak.



Lire la suite...

jeudi 2 octobre 2008

Le seul bon parachute doré...

Lire la suite...

mercredi 1 octobre 2008

Je découvre l'Autre, aujourd'hui: "la chicotte"

Une piste pour l'éducation nationale?

" La chicotte, c’est une planchette, un morceau de bois que j’utilise pour me faire obéir. Avec la chicotte, l’Africain comprend vite. C’est une sorte de remède qui permet de mettre les enfants au pas, par exemple quand ils ne veulent pas travailler. Avec ça, ils savent que s’ils ne travaillent pas, ça va chicotter."

"Comme beaucoup d’enfants, j’ai eu droit à la chicotte, surtout à l’école. "

" La chicotte pour moi, c’est le palmatoire, un espèce de fouet qui sert à frapper. La chicotte a fait partie de ma vie quotidienne, à l’école (internat), à la maison. C’est surtout à l’école que j’ai été le plus chicotté. C’était tout le temps ; ça pouvait tomber à tout moment dès lors que tu ne te tenais pas tranquille. A la fin, c’était devenu presque comme un jeux entre nous. Quand quelqu’un avait fait une bêtise, on savait qu’il allait y avoir droit, on se mettait à chanter (il se dandine de gauche à droite, ndlr) ‘la danse de la chicotte’ devant lui."

"La chicotte, c’est la ceinture ou la languette faite à base de pneus. Je me souviens en particulier, une fois en classe pendant une dictée, le maître tapait avec cette languette chaque élève qui faisait une faute sur la dictée. Ça m’a marqué. Souvent, il l’utilisait pour punir les élèves perturbateurs. Après c’était devenu comme une sorte de jeux entre eux, l’élève provoquait le maître pour qu’il le tape et quand c’était le cas, il ne manifestait aucune réaction pour montrer à l’autre que ça n’avait aucun effet sur lui."

"La chicotte est définie généralement en Afrique comme un instrument servant à infliger des punitions corporelles aux enfants turbulents. Pour beaucoup d’Africains, ces « petites corrections » sont utiles dans l’éducation des enfants, à condition que cela reste exceptionnel."

"La chicotte, c’est une lanière utilisée pour éduquer, corriger les enfants, les obliger à obtempérer et obéir. "

"Dans mon cas personnel, il s’agissait des chaussures mais c’était des punitions méritées. Ce n’est pas une expérience traumatisante pour moi, d’ailleurs je pense que pour une Africaine je n’ai pas été assez tapée étant donnée toutes les bêtises que j’ai pu faire."

" La chicotte est pour moi un instrument disciplinaire qui sert à se faire obéir facilement de ses enfants, pour avoir plus d’autorité. En ce qui me concerne, je n’ai pas d’objet précis, c’est tout ce que je trouve, ça peut-être n’importe quoi, une chaussure ou un chausson, peu importe. Je prends tout ce que je trouve à côté de moi. Souvent je ne vais pas jusqu’au bout, c’est juste pour faire peur. On doit chicotter dans un but éducatif, la chicotte doit donc rester exceptionnelle."


http://www.afrik.com/article9437.html

Lire la suite...

Kourtrajmé contredit par Morsay

La version du Ségo-truand :



Et la Bisounours-vision :

Le fake "culture banlieue" prônée par Luc Besson, trop fun et sympa fait en collaboration avec TF1 (Psartek les gars comme on dit en crachat).
Une façon de dire que ce qui est vrai est faux et ce qui est faux est vrai.
Relativisons mes frères...
EDIT: visiblement une opération de marketoche viral en l'honneur de la dernière Bessonnerie éponyme

Lire la suite...