Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

lundi 2 février 2009

La caverne d'Ali-Bobo

Suivez le guide...
Nous allons nous immerger dans ce qui se fait de mieux en terme de rebellocratie parisienne pseudo révolutionnaire. Certifié 100% sans réaction.
Cette jeunesse-ci pense là où on lui dit de penser (un exemple pour les spitz).


L'esprit est étroit, les locks sont grasses, le hip est hop, le racailleux est presque maîtrisé, la barbiche est impeccable, le pape est détesté, la Polonaise est fantasmée, la beuh est forte (très forte), le raiegay est adulé, le squatte est chic, le gothique choc... Et ils ne savent toujours pas ce que peut bien signifier "défourailler" (il faut dire que lorsqu'on clique sur le livre par terre, on se retrouve avec trois cons en train de boire des bières en écoutant un zamaliste mauricien... littérature quand tu nous tiens).

Mais pardon, vous piaffez d'impatience: c'est ICI (patientez, la jeune garde du Boboland ne se connecte au net qu'en XX-adsL, et enfin, visionnez leurs vidéos)

1 commentaire:

  1. Putain ces bobos je les hais.

    je les maudit.

    quelles crasseux, bourges, rebelles sans périles.

    des baisouilleurs, ils se croient géniaux quand ils se tapent des gonzesses alors que si ils étaient en rade y aurait plus personne pour admirer sa putain de barbe de trois jours, et ces veules de connards sans idées mais se donnant des airs sûrs de ché.

    Allez salut,

    j'ai bien aimé le concis et percutant.

    ciao.

    RépondreSupprimer

Attention, lapin méchant!