Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

mardi 8 juin 2010

Intermède culturel

Pour oublier les vilains salafistes de caniveau qui tendent leurs croupions vers le ciel dans l'espoir de connaître quelques divines dilatations tout en humant le parfum des merdes de chiens... Jetons un coup d'oeil au catalogue du FRAC de Seine-Saint-Denis (département en faillite).

Imaginez-vous de mirifiques œuvres d'art achetées très cher avec l'argent des béotiens qui n'aiment pas l'art contemporain... Imaginez un luxueux catalogue édité avec les sous des mêmes imbéciles... Imprimé, non pas sur papier glacé (ça fait pauvre), mais sur un papier satiné, velouté, d'un grain parfait... Un papier qui vous caresse, un papier de luxe, un papier pour joueur de foot mahométan.

Comble de volupté, ce catalogue a été distribué gracieusement à tout le gratin de la fonction publique...

Allez, ce soir, c'est soirée médiation culturelle (les citations sont rigoureusement exactes et tirées du catalogue):



l'art pourrait tourner en rond sur lui-même



Elle a tiré des clichés vidés de toute présence humaine



Des références aussi bien magistrales qu'harmonieuses, voire pacifiques




Des formes fantastiques où se mêlent séduction et répulsion, robustesse et fragilité, réalité et imaginaire



Ensemble, elles constituent un espace où les couleurs et les formes agissent par comparaison, par confrontation, par réponse



Telle une équation visuelle, chaque dessin additionne et combine plusieurs motifs récurents (...) Dans ses performances, il dénonce les a priori du monde occidental

[NDK: si ça pouvait être vrai... le musée du bout de bois, quai Branly, n'existerait pas *soupir*]


Rechercher l'invisible et la parole perdue



Les figures de Christian Lapie imposent au regard un "être-là" qui bouleverse toute considération contingente



ETC.. Tout, je dis bien tout est du même tonneau. A ceux qui habitent la Seine-Saint-Denis, n'hésitez pas à réclamer à votre conseil général ce catalogue des acquisitions du FRAC. Ils se feront certainement un plaisir de vous l'envoyer.

2 commentaires:

  1. J'aime bien le double godemiché blanc pour devant et noir pour derrière . Très poétique.

    RépondreSupprimer
  2. moi c'est les petites merdes en patasel
    mes gosses en ont fait des pareilles à la maternelle
    ceci dit le double gode est pas mal
    un petit effort d'ingénierie pour l'adapter à une ceinture et hop !
    succès commercial

    RépondreSupprimer

Attention, lapin méchant!