Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

samedi 2 octobre 2010

Que de merveilles!

Vous attendent à la nuit blanche, veinards de Parisiens... Des aspirateurs qui soufflent dans des harmonicas, un tube citron dans la mare aux poissons, les boyaux du palais de Tokyo, des drapeaux en noir & blanc (trop hasbeen la nation!), "Aimer les différences" (ou mourir) écrit en lettres de feu sur l'arche de la Noé etc..


Nuit Blanche 2010 en avant-première
envoyé par mairiedeparis. - Regardez plus de courts métrages.

2 commentaires:

  1. La nuit blanche ne serait pas ce genre d'événement permettant, à l'instar de la techno parade, l'expression des énergies positives de nos quartchiers éloignés?

    RépondreSupprimer
  2. allez on ne boudera pas son plaisir
    le plus beau c'est que dans la continuité de la nuit blanche on exposera sophie calle au palais de tokyo
    et qu'elle a programmé de projetter en continu la mort de sa mère qu'elle a filmé en vidéo ( une petite douzaine d'heures si mes infos sont exactes )
    si tu trouves ça morbide t'es un toccard
    si tu trouves ça con et que tu le dis t'es aussi un toccard
    si tu trouves ça jubilatoire et que tu éclattes de rire devant tout le monde ( un rire gras et malsain je sais faire ) tu respectes rien et t'es une pourriture et on te vire avec pertes et fracas
    si tu sort en disant " c'est très petit bourgeois" ......là ....on commence à te considérer avec un certain respect
    mais pour ça il faut avoir fait bien pire ( exemple ; avoir filmé la mort d'un parfait inconnu ou un gonzo avec démembrement de la victime encore pantellante ou encore le viol authentique d'une religieuse rouandaise ) il faut être fringué façon dress-code comptant-pour-rien ( me demandez pas comment c'est ...) et faut -si possible- être homo ou bi ( ou tri )

    RépondreSupprimer

Attention, lapin méchant!