Toi aussi fais rugir le lapin qui est en toi : abonne-toi --> ou ça
AVIS à la population: je ne publie plus un seul commentaire "anonyme"
ça ne coûte pas grand chose de mettre un pseudo dans une case.

La vidéo à grandes oreilles qui te croque le cerveau :

dimanche 13 janvier 2013

Quadrature du cercle


 J'ai entendu hier Fourest en train de faire l'apologie des mères porteuses en utilisant un néologisme délirant* : "gestation pour autrui". Ce qui me fait le plus rire, c'est que, par ailleurs, ces militants fémisto-gay sont farouchement favorables à l'avortement, 5 mois, 6 mois, 7 mois, 8 mois, (Suisse/Espagne) 9 mois... voir à l'infanticide.

 Si ils avaient été un peu opposé à l'avortement, ou tout du moins si ils avaient cherché à trouver des solutions alternatives (d'habitude la gôche adore les solutions "alternatives" ou "positives) ils auraient peut être pu proposer d'adopter les enfants des mères paumées qui n'en veulent pas. Je ne dis pas que c'est une solution mais si ils étaient logiques ils l'auraient naturellement proposé. Ca aurait un peu contrebalancé leur avalanche de propositions pour le "droit à l'enfant" qui ôtent toujours plus de droits aux enfants.

Au lieu de ça, c'est évidemment l'égotisme, le mercantilisme et le consumérisme qui gouvernera cette "gestation pour autrui". Prochaine étape après l'adoption de la loi sur le mariage gay (que les gogos qui défilent en ce moment se le disent).

(Je sais, je ne suis pas original sur ce sujet, promis, je reviendrai en collant la vilaine tête de Copé sur le corps d'un phacochère)




*qui vaut bien le néologisme des mollahs "islamophobie"  dont elle a tant expliqué l'imposture.

6 commentaires:

  1. Je crois que de par la faute de grammaire de l'idiote vous avez mal compris, elle a dit en fait "la gestation pour aux truies"

    RépondreSupprimer
  2. Il me semble que le féminisme, avec raison, n'aime pas la GPA. Je ne pense pas que Caroline F soit féministe quand elle prend cette position (pas de jeu de mot). D'ailleurs le féminisme n'est jamais arrivé en France, et comme c'est parti, il n'arrivera jamais. Je sais bien que tout le monde fait comme si mais non, le conditionnement machiste et sexiste est fort dans ce pays hyper conservateur dans les rapports homme-femme. Vous voyez la petite blogueuse egyptienne? c'est ça le féminisme, et ça se respecte vous ne croyez pas?
    Un pauvre c parmi d'autres.

    RépondreSupprimer
  3. Donc, si je résume, le féminisme c'est montrer sa touffe pour se faire hélitreuiller d'un pays de merde?
    Et ensuite poser à poil dans un pays du nord : http://www.telquel-online.com/sites/default/files/imagecache/article_du_jour_680_382/Aliaa%20El%20Mahdy%20DR.jpg

    Mais vous avez raison et je suis bien d'accord : le "féminisme" est protéiforme. Judith Butler, atroce goudou détestant l'altérité, n'a rien à voir avec la courageuse anonyme qui reste en Egypte pour se battre et faire respecter son droit de se balader sans se faire violer par des troupeaux de bigots dégénérés... En revanche, revendiquer le droit de se foutre à poil dans la rue me paraît fort peu pertinent, c'est un droit qui reste encore à "conquérir" en occident, et pour tout dire je pense que la "petite égyptienne" est une grosse maline ambitieuse qui sait mener sa barque, quitte à pourrir le juste combat de l'autre.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour le lien, j'avais loupé ça...mais ça ne change rien pour moi, vous savez Kroulik, dès que les Femen entrent dans la danse j'approuve aveuglément, le vrai courage physique de ces filles, ça me botte. Ce qu'elles dénoncent...aussi!
    Le pauvre c du 1022013, je repasserai un de ces 4, merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef9 mai 2013 à 06:46

      Moive aussi j'aime le combat des femmens
      Mais elles se contentent de bien peu
      Elles devraient aussi montrer leur touffe
      Et,à y être, écarter les berges, qu'on puisse voir un peu mieux
      Si elles avaient la bonté de se faire un doigt de cour, en poussant des soupirs lascifs, ça renforcerait d'autant leur combat ( ou leurs combats) en tout cas ça montrerait une éthique militante sans défaut, qu'on pourrait résumer ainsi ''tout pour LA cause''

      Supprimer
  5. Vous avez raison, je vous conseille d'ailleurs de foncer les rejoindre, en ce moment elles "luttent" pour un combat qui me tient particulièrement à coeur : le droit de se balader à poil dans la rue avec une carotte dans le derrière.

    A bas la phallocratie ! Viveu la fissacratie !

    RépondreSupprimer

Attention, lapin méchant!